En application des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation de la COVID19, le passe sanitaire est obligatoire pour accéder au musée de l'Orangerie à partir du 21 juillet pour toutes les personnes de 18 ans et plus. La réservation est obligatoire : billetterie

Garçon d’honneur

Garçon d’honneur

Ce portrait doit son titre, Garçon d’honneur, au costume que porte le modèle : pantalon et veste noirs, chemise blanche et nœud papillon. Mais il peut aussi bien s’agir d’un employé d’hôtel ou d’un garçon de restaurant.
Chaïm Soutine n’a pas jugé utile de peindre le siège sur lequel le jeune homme est assis ce qui donne à ce portrait un caractère d’étrangeté. D’autant qu’il est campé devant un fond indéterminé où seule son ombre apparaît comme pour venir l’étayer.
La pose jambes écartées mains posées sur les genoux fait penser au Portrait de Monsieur Bertin d’Ingres. Mais ce jeune homme frêle, comme suspendu dans l’espace, aux yeux baissés, à la physionomie un peu triste parait à l’opposé du grand bourgeois solidement  campé et bien assis dans la société représenté par Ingres.
Soutine a accentué la déformation perspective. Les jambes et mains sont démesurément allongées, le buste raccourci. Le personnage semble affalé sur son siège invisible.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter