En application des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation de la COVID19, le passe sanitaire est obligatoire pour accéder au musée de l'Orangerie à partir du 21 juillet pour toutes les personnes de 18 ans et plus. La réservation est obligatoire : billetterie

Femmes au chien

Femmes au chien

La composition à l’horizontale montre deux jeunes femmes, dont l’une tient une guitare, entourant un chien. Elle est le parfait reflet du monde féminin que se plaît à peindre Marie Laurencin au début des années 1920. C’est aussi un écho direct à son travail sur les décors de l’opérette Les Biches de 1923.  L’animal s’interpose et semble faire le lien entre les figures féminines, habillée de robes à nœuds ou d’une écharpe. Les deux jeunes femmes songeuses ne se font pas face et semblent étrangères l’une à l’autre.
L’ambiance un peu lunaire est donnée par les tons froids : blanc, vert, bleu, gris et noir. Elle est cependant réchauffée par les tons roses d’une jupe et du rideau et la large bande jaune située sur la gauche du tableau, couleur inhabituelle chez Marie Laurencin.
La délicatesse de la toile est magnifiée par son cadre spectaculaire et raffiné fait de miroirs et de perles de verre. On sait qu’une des clientes de Marie Laurencin avait des œuvres de l’artiste ainsi encadrée chez elle. Mais il s’agit ici de la seule toile de la collection qui en soit dotée.

Provenance : Paul Guillaume (?) ; Domenica Walter