Kaija Saarinho / Quatuor Béla

Jeudi 20 juin 2019, 20h30

Dans le cadre du festival ManiFeste 2019, en partenariat avec l’Ircam et ProQuartet, l'oeuvre de Kaija Saariaho, Nymphea pour quatuor et dispositif électronique, sera jouée par le Quatuor Béla en salle des Nymphéas de Monet.
Kaija Saariaho élargit son monde sonore avec des moyens de transformation électronique auxquels s’ajoute la lecture d’un poème d’Arseniy Tarkovski : les vers sont murmurés par les musiciens dans des microphones connectés à des traitements numériques. À l’instar de Monet, elle part du motif du nymphéa explique Saariaho : "Quelques idées qui me préoccupaient au moment de la composition de la pièce : image de la structure symétrique du nénuphar qui, flottant sur les eaux, se plie, se transforme. Les différentes interprétations de la même image : d’une part, la surface homogène avec ses couleurs, ses formes, d’autre part, les différentes matières, leurs états et leurs dimensions."

quatuor_bela.jpg

Le Quatuor Béla dans la salle des Nymphéas © Opale Prod / Quentin Woloch

SPECTRAL 3

Quatuor Béla
Kaija Saariaho, Nymphea
Jonathan Harvey, Quatuor à cordes n° 4

Benjamin Lévy, régisseur informatique musicale Ircam
Julien Pittet, ingénieur du son Ircam
Marie Podhajecki, régisseuse générale Ircam

Une coproduction musée de l’Orangerie, Ircam-Centre Pompidou et ProQuartet-Centre européen de musique de chambre, avec le soutien de la Sacem.