Parcours croisés : musée de l'Orangerie / Jeu de Paume

Des jumeaux dans le jardin des Tuileries : une histoire commune mais des destinées différentes
Les terrasses triangulaires de Le Nôtre constituent le socle en angle droit sur lequel se posent le bâtiment de l’Orangerie et celui du Jeu de Paume. À partir de 1909, le Jeu de Paume devient une galerie d’exposition d’œuvres d’art avant de devenir, en 1922, une annexe du Musée du Luxembourg destinée à la présentation des écoles étrangères contemporaines. La même année, côté Orangerie, la donation de l’ensemble monumental des Nymphéas de Claude Monet à L’Etat est formalisée et des travaux sont entrepris pour leur installation spécifique dans ce lieu.

Aujourd’hui, le Musée de l’Orangerie est un lieu exceptionnel pour la création artistique des premières décennies du XXe siècle et le Jeu de Paume un centre d’art de référence dédié aux pratiques de l’image aux XXe et XXIe siècles. Le dialogue se poursuit ainsi et se renouvelle entre les programmations de ces deux institutions et au travers des échanges entre peinture et photographie qui caractérisent les mutations esthétiques de l’art moderne et contemporain.

Cette visite vous propose la découverte des expositions Les contes cruels de Paula Rego au musée de l'Orangerie et Dorothea Lange. Politiques du visible et Ana Mendieta. Le temps et l'histoire me recouvrent au Jeu de Paume.