Portugal – Londres – Paris. Les artistes portugais en exil dans les années 50 et 60

Paula Rego a été la première des artistes portugaises au cours des années cinquante à choisir Londres pour y étudier la peinture. D’autres jeunes artistes portugais se sont installés à Paris, alors que la capitale française était toujours considérée comme le centre artistique européen incontesté. Souvent estimée comme la condition pour entrer dans la modernité, l’expérience migratoire a simplement permis à l’art contemporain portugais d’exister au plan international.

Conférence de Joana Baiao, chercheuse à l’Universidade Nova de Lisboa/ENS, Paris.